Violences faites aux femmes : il est où le changement ?

Communiqué de presse - novembre 2021

Violences faites aux femmes Violences


Grâce aux mobilisations féministes, les lignes bougent ces dernières années à propos des violences faites aux femmes. Mais, si nous commençons à être plus largement entendues, ça ne suffit pas. Loin de là. Nous ne voyons toujours pas arriver de changements concrets dans nos vies.


Tous les jours, nous devons affronter des violences sexistes et racistes, interpersonnelles et institutionnelles, qui continuent à faire des dégâts, pour nous et pour nos enfants.

Si l’attention et les discours évoluent, l’action des pouvoirs publics n’a toujours pas d’impact concret et significatif sur notre quotidien. En cause : l’orientation libérale de la lutte contre les violences, induisant fragmentation, individualisation et répression.

La vision fragmentée des différentes formes de violences [1] et l’absence de lecture genrée impliquent des interventions mal adaptées et une mauvaise coordination des services et des institutions.

La focalisation sur les responsabilités individuelles a comme effet mécanique, de culpabiliser les victimes « qui n’avaient qu’à » et à les laisser se débrouiller quasiment seules. Elle implique aussi une criminalisation individuelle des auteurs, alors que le problème est sociétal et collectif.

La répression, brandie comme outil contre les violences faites aux femmes évite, quant à elle, des investissements indispensables dans le travail social pour une politique de prévention qui ferait vraiment baisser les violences.

Nous ne pouvons plus attendre, il est temps de prendre les femmes et ce qu’elles disent au sérieux. Les violences faites aux femmes sont l’expression d’un système de domination qui n’a plus lieu d’être en 2021. Passons à la vitesse supérieure… pied sur l’embrayage !

C’est dans cet esprit que Vie Féminine se rallie à l’appel de Mirabal Belgium et rejoindra la 5e manifestation nationale contre les violences faites aux femmes à Bruxelles ce 28 novembre 2021 au sein du cortège et avec un stand dans le village féministe et anti-sexiste..

Contacts presse :
Céline Caudron : coordinatrice-nationale-cc@viefeminine.be - 0478/79.43.60
Laurence Wurtz : communication@viefeminine.be - 0474/98.14.61

Communiqué de presse : PDF - 356.7 ko

Dossier de presse : PDF - 1.8 Mo



[1Violences conjugales, intrafamiliales, dans l’espace public, physiques, économiques, sexuelles

Nous avons besoin de votre soutien