axelle 240 - juin 2021

Femmes en situation de handicap

Corps et sexualités Handicap


Par Aline Rolis et Laure Delacloche


Voir enfin les invisibles
Il y a autant de handicaps que de personnes en situation de handicap ; axelle a voulu mettre en lumière des invisibles parmi les invisibles. Dans notre pays, les femmes en situation de grande dépendance vivant dans des institutions spécialisées connaissent de multiples violences liées à la fois au sexisme et au validisme. L’État belge a mis en place, maille après maille, une « politique de l’abandon » : les mots sont forts, mais la réalité est bien pire. L’Américaine Rebekah Taussig, quant à elle, livre une parole percutante sur la place que les femmes handicapées devraient occuper dans les luttes féministes – dont elles sont, de fait, le plus souvent exclues.

Femmes en situation de grande dépendance : derrière les violences, une politique de l’abandon
Il y a bien des façons de se représenter le handicap. Il y a le handicap « photogénique », celui qu’on nous montre – quoique très rarement – dans des films ou des séries qui mettent en scène des personnes en situation de handicap estimées « attachantes » pour le grand public. Il y a le handicap qui inspire la moquerie jusqu’au fondement de notre langage (« gogol ») ou la pitié (« ça ne devrait pas exister »). Il y a celui qui éveille l’empathie et la crainte, survenu à la suite d’un accident ou d’une maladie. Les femmes en situation de « grande dépendance » et vivant dans des institutions spécialisées, quant à elles, sont tout à fait invisibilisées auprès du grand public. Pourtant, leur situation devrait alerter toute la société.

axelle magazine
111, rue de la Poste - 1030 Bruxelles
Tel : 0032 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be
www.axellemag.be


Nous avons besoin de votre soutien