logo home

Accueil > Enfance/FSMI > Archives > Manifestation nationale des accueillantes

Pas d’allocations de chômage, de valorisation de l’ancienneté, de congés payés, de pécule de vacances... Les accueillantes d’enfants ont un statut social particulièrement réduit.

Pas d’allocations de chômage, de valorisation de l’ancienneté, de congés payés, de pécule de vacances... Les accueillantes d’enfants ont un statut social particulièrement réduit. Il est plus que temps que ces travailleuses obtiennent un statut complet ! La Commission nationale des accueillantes, la FSMI et Vie Féminine souhaitent rappeler aux politiques leurs promesses. Une manifestation nationale des accueillantes, organisée en front commun syndical, a eu lieu le vendredi 13 mars 2009 à Bruxelles

JPEG - 6.9 ko
des petits pas

Le Gouvernement Fédéral a promis le statut de travailleur salarié complet pour les accueillantes conventionnées, encore d’ici la fin de la législature.
Les discussions avaient bien débuté aussi bien avec le Gouvernement fédéral qu’avec les Ministres communautaires. Mais depuis l’été, c’est le silence. Le Gouvernement a remis le couvercle sur la marmite et compte sur la lassitude des accueillantes.
Mais plus que jamais, les accueillantes veulent le statut complet de travailleur salarié !
C’est évidemment ce que soutiennent les organisations syndicales et les fédérations de services en revendiquant le statut de travailleur salarié de même niveau que celui accordé dans le secteur de la petite enfance.