logo home

Ce 4 mai marque le début d’un déconfinement progressif en Belgique.

À cette occasion, Vie Féminine se joint aux citoyen·ne·s, militant·e·s, associations, syndicats, coordination des sans-papiers - et la plateforme qui la soutient -, afin d’alerter les pouvoirs publics sur la situation des oublié·e·s des mesures de protection contre le COVID-19. Exprimons notre solidarité avec les sans-papiers !

Dès le début du confinement, Vie Féminine avait attiré l’attention des responsables politiques sur la situation spécifique des femmes sans-papiers et demandé leur régularisation :

"Au-delà des mesures urgentes leur permettant de se soigner, de prendre soin des autres, d’être hébergées en cas de violences conjugales, etc., Vie Féminine demande, que la Belgique s’engage dans une démarche de régularisation de toutes les personnes sans titre de séjour se trouvant actuellement sur le territoire. Les femmes dites « sans-papiers » ont tissé des liens durables en Belgique via la charge des enfants, des réseaux spécifiques (maisons de quartier, centres d’alphabétisation, consultations prénatales, centres de planning, etc.), mais aussi via leurs implications dans l’associatif, les mouvements de femmes, les réseaux de travail informels, etc."

Lire également l’article publié dans Axelle : https://www.axellemag.be/voix-de-femmes-sans-papiers/

Lien vers la campagne :
https://www.facebook.com/events/900749580345909/?event_time_id=900749587012575

Lien vers la page Facebook de Vie Féminine : https://www.facebook.com/VieFeminine/