logo home

Vie Féminine propose 10 paquets de mesures pour garantir les droits des femmes durant et après la crise du coronavirus

De très nombreuses voix se sont élevées ces derniers jours pour rappeler combien les femmes sont impactées de manière violente par cette crise sanitaire que nous traversons. Des sonnettes d’alarmes ont été tirées dans ce sens par les associations de femmes, les services de première ligne (violences conjugales, aides sociales, centres de planning…), des académiques, etc. Des institutions internationales se sont également relayées pour souligner ces constats et demander aux Etats de prendre leurs responsabilités.

C’est ainsi que le Forum économique mondial a rappelé que « Les retombées du coronavirus peuvent être pires pour les femmes que pour les hommes ».

Quant à Evelyn Regner, Présidente de la commission des droits des femmes du Parlement Européen, elle va plus loin dans le constat et invite à penser au-delà de la crise : « La pandémie de COVID-19 met clairement en évidence l’inégalité entre les sexes sous toutes ses formes […] la future crise économique frappera les femmes beaucoup plus durement. Il nous appartient de renforcer durablement la santé physique et mentale des femmes et leur indépendance économique, au-delà de la crise du COVID-19 « 

Vie Féminine, dès le 27 mars, faisait part de ses premières propositions de mesures urgentes aux différentes ministres chargées des droits des femmes et de l’égalité des chances.

En vue de la CIM Droits des femmes et des différents groupes de travail préparatoires, Vie Féminine propose ci-après 10 paquets de mesures pour garantir les droits des femmes sur le court terme (pendant la crise sanitaire) mais aussi sur le long terme.

Word - 50.1 ko