logo home

Accueil > Positions > Analyses > 2020 > Des emplois de qualité pour les travailleuses domestiques

par Soizic Dubot, coordinatrice nationale « socioéconomique »

Le secteur du travail domestique rassemble une multitude d’emplois qui ont en commun le fait d’être féminisés et dévalorisés, et d’être constitués d’une main d’œuvre sous-payée et invisible, souvent peu formée et/ou immigrée. En titres-services ou sous d’autres statuts, ces travailleuses précaires se voient nier des droits fondamentaux.
Une domesticité « moderne » ?

Pourtant la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes (CEDEF) « invite les états parties à prendre toutes les mesures appropriées pour éliminer les discriminations à l’égard des femmes en matière d’emploi, de sécurité sociale et formation professionnelle » (article 11).