logo home

Autres articles dans cette rubrique

recherche

Accueil > Positions > Analyses > 2018 > Cibles et résistantes. Femmes face à la violence d’État

Par Marie Colard et Manon Legrand

En Belgique et en France, les femmes sont confrontées à la violence d’État : parce qu’elles sont directement visées ou parce que leurs proches sont touché·es. Le triste anniversaire de la mort de Semira Adamu, étouffée par des gendarmes belges le 22 septembre 1998 pendant son expulsion forcée, fera l’objet de commémorations ce mois-ci. La Coordination Semira Adamu 2018, qui organise une série d’événements, fait le lien avec le décès de la petite Mawda Shawri, deux ans, atteinte au visage par une balle policière dans la nuit du 17 au 18 mai dernier. Ces deux tragédies, et toutes celles qui se sont déroulées dans l’ombre, n’ont pas fini de soulever des interrogations et une immense indignation. Les « techniques » policières pour « calmer », « immobiliser » ou interpeller sont également pointées du doigt en France, où la répression s’intensifie contre les mouvements sociaux et où, entre 2007 et 2017, au moins 47 hommes désarmés, pour la plupart issus des quartiers populaires, sont morts alors qu’ils étaient poursuivis ou retenus par la police. Assa Traoré, la grande sœur d’Adama Traoré, décédé le 19 juillet 2016 lors de son interpellation, est en première ligne des mobilisations pour la justice et contre l’impunité des forces de l’ordre. Nous avons suivi, le 22 juillet dernier, une marche commémorative à ses côtés.

À découvrir en ligne !

axelle magazine
111, rue de la Poste - 1030 Bruxelles
Tel : 0032 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be
www.axellemag.be