logo home

Accueil > Nationale > Dossiers > La maternité au 21e siècle ! > Appel à participation : les enjeux et le vécu de la non-maternité !

Comment les femmes qui n’ont pas d’enfant vivent-elles cette situation au 21e siècle ?

Dans le cadre de la recherche-action, nous sommes aussi à la recherche de femmes qui ont choisi, volontairement ou involontairement, de ne pas avoir d’enfant. Nous voulons entendre et comprendre le vécu des femmes vivant dans cette situation, afin de pouvoir identifier les discriminations et les stigmates qui pèsent sur elles et d’ainsi, viser un changement !

***Pour manifester votre intérêt à participer ou pour obtenir plus d’informations, communiquez avec Léa Champagne (coordonnatrice de la recherche) au plus tard le 20 avril 2017, par courriel à recherche-maternite@viefeminine.be ou par téléphone au 02/227 13 03.***

Pourquoi une telle recherche ?

Lors du Congrès de Vie Féminine en 2010, la thématique de la (non) maternité s’est invitée d’elle-même dans le débat. Les femmes ont dénoncé un « devoir de maternité » dans lequel elles se sentent coincées et ont montré comment le refus de la maternité reste un tabou qui peut amener angoisses et culpabilité. Depuis la nuit des temps, les femmes grandissent avec l’idée que la vie serait inaccomplie sans enfant. Et lorsque le choix de ne pas avoir d’enfant est involontaire dû notamment à des problèmes d’ordre biologique, relationnel ou socioéconomique, les jugements autant de l’entourage proche que de la société sont multiples. Les femmes peuvent aussi interpréter de manières très différentes le refus de maternité : tantôt comme un droit au libre choix, tantôt comme un signe de marginalité vis-à-vis de la communauté humaine, tantôt encore comme un geste de résistance au patriarcat. Dans tous les cas, le fait de ne pas avoir d’enfant demeure l’objet de critiques régulières, tandis que le fait de devenir mère offre tout au long de a vie une identité valorisée par la société. À l’heure où de nouveaux modèles de vie s’imposent à la société, les stéréotypes sur les femmes sans enfant définissent dans l’imaginaire commun ce qui est souhaitable pour toutes les femmes. Cela entraîne plusieurs formes de discriminations qui empêchent les femmes de vivre sereinement leur choix et leur vie. Si ne pas avoir d’enfant prend parfois du temps à s’incarner dans le parcours de vie, il ne s’agit pas d’un « problème » dont il faudrait trouver la « solution », mais de quelque chose qui demande qu’on interroge l’étonnant mystère de ne pas avoir d’enfant, comme on interroge l’étonnant mystère d’en avoir. C’est pourquoi nous voulons entendre et récolter la parole des femmes qui vivent dans cette situation aujourd’hui ! Nous souhaitons comprendre comment les femmes qui n’ont pas d’enfant vivent-elles leur vie au 21e siècle. Quelles sont vos préoccupations et vos aspirations ? Nous cherchons à rendre visibles les conditions dans lesquelles vous vivez cette situation, ce qui pose problème et ce qui vous tient à cœur. Nous nous saisissons concrètement de ces questions afin de dénoncer les stigmates que cette situation fait toujours peser aujourd’hui sur vous.

Qui peut participer ? Des femmes qui répondent aux critères suivants :

  • Vivent la non-maternité dans l’actualité, c’est-à-dire qui n’ont pas d’enfant dû à diverses circonstances
    Volontaire  : une femme qui a fait le choix de ne pas avoir d’enfant, pour diverses raisons personnelles et contextuelles ;
    Involontaire : une femme qui a vécu des limitations physiologiques ou biologiques (ou son compagnon), une femme qui n’a pas trouvé de partenaire, une femme qui ne voulait pas d’enfant « seule », ou tout autre raison qui a empêché la femme de réaliser son désir d’enfant ;
  • Ont entre 30 et 45 ans ;
  • Connaissent une variété de situations relationnelles (couple, célibataire, etc.), socio-professionnelles (chercheuse d’emploi, travailleuse sous différents statuts, au foyer, étudiante, allocataire sociale, etc.) et une variété d’origines.

Pour connaître toutes les modalités de participation, c’est par ici.

Pour manifester votre intérêt à participer ou pour obtenir plus d’informations, communiquez avec Léa Champagne (coordonnatrice de la recherche) au plus tard le 20 avril 2017, par courriel à recherche-maternite@viefeminine.be ou par téléphone au 02/227 13 03.