logo home

Accueil > Positions > Analyses > 2014 > "Je ne voyais que des peaux pâles"

Par Manon Legrand

Notre épiderme protège notre corps, mais il raconte également notre histoire, notre âge, notre identité. De couleur et de grain différents chez chacune d’entre nous, la peau est aussi la première surface où s’exercent des discriminations à l’intersection du racisme, du sexisme et du capitalisme.

axelle magazine
111, rue de la Poste - 1030 Bruxelles
Tel : 0032 2 227 13 19
axellemag@viefeminine.be