Les soeurcières : Femmes et ruralité


Le 20 mai, sous le soleil, c’était la reprise de l’atelier de créativité féministe à Viroinval.
Installées dans le jardin, nous nous sommes remémorées les échanges qui nous ont amenées à mettre en place cet atelier : les violences faites aux femmes, l’invisibilité de ces violences et l’invisibilité des femmes tout court.
Très vite, les débats sur la ruralité nous ont amené à l’image de la sorcière. Femme isolée, célibataire victime de colportage, rumeur et mise au bûcher. Des féminicides atroces dont personne ne parle et permis par la société patriarcale.
Par ce stage, nous voulons rentre « femmage » à toutes ces femmes comme dit Armande Art, l’artiste féministe qui anime l’atelier. Nous voulons dénoncer les violences subies par les femmes aujourd’hui. Nous sommes les soeurvivantes et nous exposerons nos réalisations, célèbrerons notre sabbat ...

Le 25 juillet 21 au Jardin d’Ô Ensoeurcelé à Nismes de 14h à 18h.
Exposition des peintures sur taies d’oreiller car « tout ceci pèse lourd sur l’oreiller » !
Exposition des autoportraits « Quelle sorcière es-tu ? », « Quelle femme puissante es-tu ? ».
Mise au bûcher du patriarcat.

Un rituel à ne pas rater !

Infos : Géraldine 0493/69.82.66


Nous avons besoin de votre soutien